VOLOBSIS est un portail d'accès aux données de surveillance acquises dans les trois observatoires volcanologiques et sismologiques de l'Institut de physique du globe de Paris. Il présente aussi les cartes des stations de surveillance associées à ces données.

Réseaux des observatoires

À chaque observatoire est associé un code réseau référencé à la FDSN:

  • GL: observatoire volcanologique et sismologique de la Guadeloupe,
  • MQ: observatoire volcanologique et sismologique de la Martinique,
  • WI: stations sismologiques à l'échelle de l'arc des Antilles,
  • PF: observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise.

Les stations sont présentées sous forme de cartes ou de tableau, paramétrable en fonction des réseaux et des types de mesures désirés. Parallèlement aux cartes,la liste des stations associées à un type de mesure est affichée. Un clic sur le nom d'une station ou son pictogramme permet de visualiser ses principales caractéristiques. Il est possible d'ouvrir une fenêtre plein écran pour afficher la carte en grand. Les couleurs des bulles et des pointes des pictogrammes sont fonction de l'observatoire et des types de stations. Les pictogrammes grisés indiquent que les stations ne sont plus actives.

Pour l'utilisateur désireux de les repositionner sur un autre support cartographique, il est possible d'obtenir un fichier des stations au format KML (utile pour l'affichage avec Google Earth) ou de télécharger un tableau des stations.

Données sismologiques temps-réel (seedlink IPGP)

Les données brutes temps-réel sont distribuées via le protocole seedlink (logiciel SeisComP dévéloppé par GEOFON) depuis le serveur du Centre de données IPGP.

Configuration du serveur seedlink

  • Nom (hostname) : rtserver.ipgp.fr
  • Port TCP : 18000

Accès aux dataless SEED des stations sismologiques actuellement disponibles (archives tar):

Les flux de données peuvent être récupérés au travers de l'Internet par les outils et applications compatibles avec le protocole seedlink (slinktool, slarchive, ...). Par exemple le logiciel SeisGram2K [A. Lomax, 2008] permet d'afficher les sismogrammes temps-réel des stations du réseau WI (quelques unes pour l'exemple) avec les options suivantes (nécessite l'installation préalable de Java):

java -cp SeisGram2K60.jar net.alomax.seisgram2k.SeisGram2K -display.maxvisible=21 -seedlink "rtserver.ipgp.fr:18000#WI_ABD:HHZ,WI_BIM:HHZ,WI_CBE:HHZ,WI_DHS:HHZ,WI_DSD:HHZ,WI_ILAM:HHZ:HHZ#60" -title="Real-time seismicity of Lesser Antilles / IPGP"

Données GNSS continu (GPS)

Le portail met à disposition les données de positionnement par satellite GNSS au format RINEX. Les premières stations GPS continu ont été installées sur le Piton de La Fournaise et aux Antilles en 2000. Les données GPS acquises lors de campagnes de répétition ne sont pas intégrées dans ce portail. Les métadonnées GPS sont accessibles sous la forme du fichier de paramètres de stations utilisé par le logiciel GAMIT.

Note: les requêtes sont limitées à 2000 fichiers Rinex journaliers.

Accès aux données GNSS

Données GNSS des Antilles (portail Insu-CNRS)

Pour la période 2000 à 2010 uniquement, les données continues de 10 stations GPS permanentes en Guadeloupe et Martinique sont accessibles via le portail GPScope de la Direction Technique de l'Insu-CNRS, qui présente également des graphes de traitement automatique journalier.
https://gpscope.dt.insu.cnrs.fr/chantiers/antilles

Données sismologiques continues validées

1. Accéder aux données continues validées via le protocole Arclink

Arclink est un protocole d'échange de données sismologiques et de métadonnées instrumentales développé par GFZ/GEOFON (Allemagne). Les requêtes à un service arclink sont effectuées par fenêtres de temps (début/fin). Les données obtenues sont au format SEED (fullseed, miniseed, dataless seed) ou XML Inventory (pour les métadonnées).

Page d'information sur le protocole arclink : http://www.seiscomp3.org/wiki/doc/applications/arclink

Le centre de données IPGP est un des noeuds primaires du centre de données distribué EIDA (European Integrated Archived) et les données GEOSCOPE sont accessibles via ce centre.

Adresse du noeud EIDA à l'IPGP: eida.ipgp.fr
numéro de port : 18001

NOTE: pour accéder au noeud EIDA à l'IPGP, l'utilisateur doit s'assurer que le port TCP 18001 est bien autorisé dans le garde-barrière de son  institution.

Pour accéder au données continues validées via le protocole Arclink il existe 2 solutions simples :

  • Utiliser l'outil arclink_fetch : Pour effectuer des requêtes il faut installer arclink_fetch sur votre poste. (Attention il est nécessaire d'installer une version supérieure ou égale '2014.066') :
    https://www.seiscomp3.org/downloader/download/release/88
  • Utiliser le langage Python et la librairie ObsPy
    ObsPy : A Python Toolbox for seismological data processing : http://obspy.org/
    ObsPy is an open-source project dedicated to provide a Python framework for processing seismological data. It provides parsers for common file formats and seismological signal processing routines which allow the manipulation of seismological time series.

2. Accéder aux données continues validées via le le logiciel NetDC

Au centre de données IPGP, les données des observatoires volcanologiques et sismologiques validées sont disponibles via le protocol NetDC Networked Data Center protocol développé à IRIS-DMC.
Ce système permet, entre autre, la soumission de requêtes sur les données sismologiques distribuées par les différents centres faisant partie du réseau NetDC.
L'information est envoyée à l'utilisateur pare-mail et/ou par un lien FTP.

Attention, depuis le 1er Octobre 2013 le NetDC à IRIS-DMC n'existe plus, les requêtes doivent donc être envoyées directement au centre de données, par e-mail à: netdc at ipgp.fr.

Les données obtenues sont au format SEED pour les requêtes de type .DATA.

Données d'événements sismiques des Antilles (portail CDSA)

Les données sismologiques validées (catalogue, temps d'arrivée et formes d'ondes) de l'ensemble des réseaux des observatoires des Antilles sont distribuées en temps différé par le Centre de données sismologiques des Antilles (CDSA). Le CDSA traite les données et publie les informations techniques et scientifiques sur l'activité sismique dans l'archipel des Petites Antilles. Le CDSA est une collaboration entre IPGP, BRGM et UAG.
www.seismes-antilles.fr

Données accélérométriques des Antilles (portail Rap)

Les données accélérométriques de 27 stations installées et maintenues par les Observatoires et appartenant au Réseau accélérométrique permanent (Rap). Le Rap gère un réseau d'enregistrement du mouvement du sol et une base de données accessible à tous pour l'analyse de l'aléa et du risque sismique. Les données sont archivées et distribuées par le Rap via le portail www-rap.obs.ujf-grenoble.fr.

Données sismologiques large-bande de La Réunion et de la Martinique (réseau Geoscope)

Les données continues des deux stations sismologiques large-bande RER (Rivière de l'Est, La Réunion) et FDF (Fort-de-France, Martinique) sont distribuées par Geoscope (réseau G). Geoscope assure la maintenance de ces stations en coopération avec les Observatoires. Pour plus d'information sur les accès à ces données : geoscope.ipgp.fr

Données marégraphique temps-réel en Guadeloupe (portail ICO-Unesco)

Les données de la station marégraphique DESI (Désirade, Guadeloupe) sont accessibles en temps-réel via le portail de la Commission océanographique internationale de l'Unesco : www.ioc-sealevelmonitoring.org

Catalogue sismique de la Guadeloupe (portail Sismos à l'école)

Le catalogue des événements sismiques de la Guadeloupe (magnitude supérieure à 2) est distribué en temps légèrement différé (J+2) au réseau Sismos à l'école : www.edusismo.org

Photos temps-réel des volcans (portail IPGP)

Des photos de la Soufrière de Guadeloupe, de la Montagne Pelée et du Piton de la Fournaise sont accessibles en temps réel.

Données pluridisciplinaires et temps-réel (portail IPGP - accès restreint)

L'ensemble des données de toutes les méthodes d'étude et de surveillance, archives et temps-réel, sont accessibles aux chercheurs dans le cadre de collaborations scientifiques et techniques avec l'IPGP, via un accès restreint aux portails web intranet de chaque observatoire (système WebObs notamment).